« avril 2009 | Accueil | juin 2009 »

mai 2009

31 mai 2009

30 mai 2009

29 mai 2009

28 mai 2009

27 mai 2009

24 mai 2009

21 mai 2009

19 mai 2009

Ma Photo

Vos réactions m'intéressent

mai 2011

lun. mar. mer. jeu. ven. sam. dim.
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Biographie

  • Quatrième enfant d’une famille d’agriculteurs catalans, Christian Bourquin est né le 7 octobre 1954 à Saint Féliu d’Amont dans la maison familiale. Après des études primaires et secondaires dans les Pyrénées-Orientales, il est admis en 1973 à l’Ecole Nationale des Art et Industries de Strasbourg d’où il sort, quatre ans plus tard, diplômé Ingénieur en Topographie. C’est à ce titre qu’il entre, à vingt-trois ans, à la mairie de Montpellier où il est rapidement repéré par Georges Frêche, nouvellement élu maire. Ainsi, en sa qualité de cadre de la fonction publique territoriale et durant treize ans, Christian Bourquin sera l’un des principaux acteurs de la formidable transformation que connaît la ville languedocienne. En novembre 1989, Christian Bourquin décide de revenir dans les Pyrénées-Orientales pour diriger le bureau local de OPAC, l’Office HLM en lien avec la ville de Montpellier. « Je n’ai jamais caché mon attachement viscéral à ma terre et au Canigou. Je savais qu’un jour je reviendrai chez moi. » Sa volonté est claire : revaloriser le logement social et transformer l’image de ce dernier grâce à de nouveaux concepts. En quatre ans, la structure, qu’il dirige seul avec une secrétaire, accompagne la construction de quatre cents appartements en Pays Catalan. En juin 1992, il prend la direction de la Fédération Départementale du Parti Socialiste. Le challenge est à la hauteur de la pugnacité de l’homme : « C’était le désert, quelques militants esseulés et sans moyens se battaient vaillamment pour leurs convictions. Il y avait tout à reconstruire ! » se souvient-il aujourd’hui. En mars 1993 et alors même qu’il est encore un inconnu du grand public, il parvient au second tour des législatives dans la troisième circonscription des Pyrénées-Orientales, et totalise 46% des suffrages. En mai de la même année, à la suite de la dissolution du Conseil Municipal de la ville de Perpignan, il mène la liste PS contre les équipes de Jean-Paul Alduy, Claude Barate et du FN, Jean-Louis Denoël ayant appelé à sa rescousse Jean-Claude Martinez. Christian Bourquin totalise 10,8%, un début prometteur ! Sous sa conduite, la Gauche devient un puissant bloc d’opposition. En 1994, sa ténacité est récompensée et les électeurs du canton de Millas en font leur représentant au Conseil Général en lui accordant 53% de leurs suffrages. En 1995, il devient maire de Millas avec 82% des voix et en 1997 il est élu Député avec 53% des suffrages. Cinq ans après avoir pris la direction du PS départemental, le militant Christian Bourquin est Député, Maire et Conseiller Général ! Dès lors, le PS va de victoire en victoire, la dimension est donnée ! En mars 1998, c’est la majorité au Conseil Général qui est obtenue par la gauche, envers et contre tous les pronostics des « analystes » et « politologues ». Christian Bourquin accède ainsi à la présidence du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, responsabilité à laquelle il est reconduit en 2001, après une campagne cantonale et municipale menée sous le slogan « Avec Christian Bourquin ». Les résultats sont à la hauteur de l’élan donné : quatre cantons et plus de quatre-vingt communes du Pays Catalan passent à gauche ! Depuis 1998, Christian Bourquin et son équipe travaillent chaque jour à rendre meilleur le quotidien de leurs concitoyens. Leur engagement est total, que ce soit pour l’emploi, pour le développement durable, pour la défense de l’agriculture et de la viticulture ou encore pour la catalanité. Aussi depuis lors, le département des Pyrénées-Orientales ne cesse de progresser et se place dans les tous premiers départements dans des domaines tels que l’environnement, les routes, l’économie, les nouvelles technologies, la solidarité, la culture… De nouveaux progrès supposaient un horizon plus large et de plus grandes ambitions. Ce fut le sens de l’engagement de la Gauche départementale derrière Georges Frêche. La Région passée à Gauche en mars 2004, Christian Bourquin est élu 1er Vice-Président en charge de la puissante commission « Finances », une nouvelle dimension peut ainsi être donnée au Pays Catalan, si cher au cœur de Christian Bourquin… « Sempre en davant », « aller de l’avant », encore et toujours ! En mars 2008, Christian Bourquin est élu pour la 4ème fois consécutive à la Présidence du Conseil Général puis le 10 novembre 2010,après le décès de Georges Frêche, il est élu président de la Région Languedoc-Roussillon. 3 décembre 2010

Charte Européenne égalité hommes femmes